Acheter une maison quand on est retraité : les conditions

Même si, d’un point de vue juridique, rien n’empêche un senior retraité de contracter un prêt immobilier, cela peut parfois être compliqué. Il existe tout de même quelques conditions afin de lui faciliter les démarches. Comment acheter une maison lorsqu’on est retraité ?

Pret Immobilier Senior
© istock

La retraite, le temps des nouveaux projets

Passer de la vie active à la retraite peut s'avérer compliqué pour certains. C'est pour cela qu'il faut réussir à se trouver de nouveaux projets, des investissements qui vous tiennent à cœur. Souvent, investir dans l'immobilier permet de réaliser ces projets. Il est, par exemple, possible d'investir dans l'immobilier locatif (une bonne manière de compléter une pension de retraite un peu faible) mais aussi d'acheter enfin cette résidence secondaire en bord de mer ou à la montagne dont vous rêviez depuis si longtemps. C'est aussi le moment de penser à anticiper une santé qui peut décliner en investissant dans une maison de plain-pied ou d'un appartement avec ascenseur. Ces projets peuvent donc nécessiter la souscription d'un crédit auprès d'une banque.

S'il y a quelques années les banques étaient assez frileuses pour prêter de l'argent aux seniors, aujourd'hui, il existe diverses solutions pour faciliter l'emprunt immobilier pour les seniors.

Faciliter l'emprunt auprès de la banque

Si vous souhaitez acheter une maison une fois à la retraite, il faut savoir que les banques exigent certaines conditions bien spécifiques pour les seniors. Ces conditions peuvent différer de celles demandées aux personnes plus jeunes. En général, les banques considèrent que les risques sont plus grands en matière de non remboursement de prêt dès lors qu'une personne avance en âge. Il existe toutefois des moyens de faciliter son emprunt auprès de la banque

Avoir un bon apport personnel

Lorsqu'un senior demande un prêt immobilier auprès d'une banque, l'une des particularités est le montant de son apport personnel. Les organismes qui financent les emprunts exigent, en général, un apport personnel équivalent à 30% du montant total de l'emprunt. Ainsi, le risque qu'ils prennent en décidant de financer une partie de l'achat d'une maison par un senior est limité.

Il est toutefois possible de souscrire un prêt immobilier sans apport si vous êtes senior même si la démarche pour y arriver est un peu plus complexe. Vous devez alors respecter à la lettre les normes d'endettement bancaires et l'âge de fin de crédit pour cela. Il est également judicieux de solliciter plusieurs établissements financiers dans ce cas.

Un emprunt sur une durée plus courte

Les banques ont tendance à favoriser des emprunts d'une durée plus courte en vue de l'âge des seniors qui cherchent à acheter une maison. Cela va de 10 à 15 ans, maximum. Si vous souhaitez acheter un bien immobilier et donc contracter un emprunt juste avant d'être en retraite, il est à noter que les banques calculent la capacité de remboursement sur toute la durée du prêt. Ainsi, une baisse des mensualités peut être prévue dès lors que l'emprunteur passe de la vie active à la retraite. Souvent, l'emprunt doit pouvoir être remboursé avant que vous ayez 80 ans. Dans certains cas, cela peut aller jusqu'à 85 ans.

Obtenir Pret Immobilier Senior
© istock

Les modalités de l'assurance emprunteur

Il est vrai que les revenus, et leur baisse lorsque vient la retraite, ont une importance non négligeable dans le fait que les seniors puissent emprunter pour réaliser leur achat immobilier, mais il faut également prendre en compte leur état de santé. Certains critères doivent être rencontrés et ils peuvent différer de ceux qui s'appliquent aux personnes plus jeunes. L'assurance pour un prêt immobilier est l'un des éléments les plus primordiaux pour l'emprunt d'un senior. Elle est même obligatoire pour certains organismes financiers, surtout pour les seniors présentant des antécédents médicaux majeurs.

À lire également : 8 solutions pour améliorer ses revenus à la retraite

L'assurance emprunteur sert à rembourser le capital dû à la banque (ou à l'organisme qui prête l'argent pour l'achat immobilier) en cas de maladie grave, de perte d'autonomie, d'invalidité ou en cas de décès de l'emprunteur. Les garanties de cette assurance sont valables jusqu'au 75 ans de l'emprunteur (80 dans certains cas). Elle peut coûter cher pour certains seniors, parfois presque autant que le crédit immobilier en lui-même !

Le médecin de l'assurance vous fait remplir un questionnaire et c'est ce qui définit les surprimes de l'assurance. Il est conseillé de comparer le coût de l'assurance emprunteur auprès de différents organismes d'assurance pour être sûr de bénéficier du meilleur taux possible.

Il est possible aux seniors présentant d'importants problèmes de santé et qui souhaitent acheter un bien immobilier de contracter un prêt appelé « viager hypothécaire cautionné ». C'est un bon moyen de contourner l'assurance emprunteur. En revanche, attention : il faut être déjà propriétaire et posséder un patrimoine.

Le rachat de crédit

Il est aussi possible d'opter pour une autre solution : le regroupement de crédits. Si vous souhaitez financer un nouveau projet immobilier, vous avez la possibilité de passer par là. Il suffit tout simplement de réunir plusieurs de vos emprunts bancaires pour ne plus en former qu'un seul. Ainsi, la situation sur vos emprunts est plus claire et vous pouvez négocier avec l'établissement prêteur pour bénéficier de conditions moins restrictives, même si vous êtes à la retraite et voyez vos revenus baisser.

Regrouper vos crédits vous permettrait de modifier la durée de votre remboursement ainsi que le niveau des mensualités. L'objectif est de rallonger la durée du prêt et d'ainsi bénéficier d'une baisse du montant de la mensualité unique et tout cela en finançant un nouveau projet immobilier. Puisque les charges de remboursement de vos crédits sont réduites, vous pouvez pallier à la baisse de vos revenus.

Le rachat de crédits permet de regrouper les emprunts immobiliers en cours ou les prêts à la consommation. Certains organismes prêteurs mettent justement en place ce genre de prêts senior. Ce sont des contrats qui permettent d'étaler les échéances de remboursement jusqu'à vos 85 voire 90 ans ! Cela dépend, en grande partie, de votre capacité de remboursement et de votre capacité d'endettement.

Certaines banques peuvent vous demander de souscrire à une assurance décès-invalidité après un certain âge de manière à toujours être couvertes. Vous avez le droit de la refuser, même si vous présentez un risque de santé aggravé. Cependant, il vous faudra présenter des garanties sérieuses si vous êtes dans l'incapacité de payer une ou plusieurs échéances grâce à votre patrimoine ou votre épargne (comme avec un contrat d'assurance-vie, par exemple).

JDS
160

A lire aussi :

Aucun commentaire à Acheter une maison quand on est retraité : les conditions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires