Combien ça coûte de vivre en résidence senior ?

Aujourd’hui, en France, il y a de plus en plus de seniors, toujours autonomes, qui font le choix de vivre en résidence senior. Ces résidences proposent des logements à l’achat ou en location mais également des services collectifs. Administrées par des structures privées commerciales, les résidences senior ne proposent pas toutes les mêmes services, ou les mêmes tarifs. Vivre en résidence senior, combien ça coûte vraiment ?

Senior Heureux Residence
© istock

Une résidence senior, qu'est-ce que c'est ?

Une résidence senior est un logement géré par une structure privée commerciale qui s'adresse aux seniors autonomes, seuls ou en couple, ne souhaitant plus ou ne pouvant plus rester à leur domicile. La résidence services pour senior devient alors la résidence principale des occupants. Ils peuvent en être locataires aussi bien que propriétaires. Les logements proposés vont du studio à l'appartement 2 pièces, 3 pièces et voire plus.

Vivre dans une résidence services permet aux seniors de continuer de vivre leur vie de manière indépendante mais en bénéficiant d'un environnement plus sécurisé et de services collectifs parmi lesquels la restauration, le ménage ou les animations organisées au sein de la structure.

Attention, cependant, une résidence senior n'est pas une structure sociale ou médico-sociale comme peuvent l'être les résidences autonomie (gérées par des organismes publics ou associatifs).

Des prix qui varient

Les résidences seniors aident à assurer le confort et la sécurité des seniors lorsque le maintien à domicile n'est plus possible ou ne correspond plus à leurs besoins. Ce sont des structures d'hébergement pour personnes âgées qui proposent un logement adapté à la personne ainsi qu'une palette de services, à la carte ou imposés. Les tarifs des résidences senior peuvent dépendre de plusieurs facteurs :

  • la taille du logement
  • la zone géographique où il est situé. En effet, dans les zones où l'immobilier est cher, l'achat ou la location d'un appartement dans une résidence senior est forcément plus élevé.
  • le standing de l'établissement
  • les services basiques proposés par toutes les structures de façon obligatoire
  • les services « à la carte » qui peuvent différer selon les établissements.

Les tarifs des loyers des logements proposés à la location en résidences services correspondent toujours plus ou moins à ceux du marché immobilier actuel.

Comptez, en moyenne, pour un logement de type 1, entre 800 et 1300 euros par mois, de 1000 à 1400 pour un T2 et de 1300 à 2000 euros pour un logement T4. Bien que ce type d'hébergement coûte actuellement de moins en moins cher, les prix peuvent vitre grimper du simple au double en fonction de la résidence choisie.

Senior Age Retraite Calcul
© istock

Que comprennent les tarifs en résidence senior ?

Aujourd'hui, sur le marché, il existe deux méthodes pour fixer les tarifs des différentes prestations proposées en résidences seniors. Cela inclut :

  • la formule tout compris : cela signifie que les charges de services sont présentées comme des charges de copropriété. Ces charges couvrent l'installation, l'entretien et l'utilisation des espaces collectifs comme des jardins, des locaux communs (bibliothèques, salon, restaurant) ou des salles de sport. Tous les résidents doivent alors payer cette partie du tarif de la résidence, même s'ils n'utilisent pas les espaces de vie communs ou les diverses prestations qu'on leur propose.
  • La formule à la carte : ce modèle propose de payer des charges communes concernant la gestion des locaux et les services communs. Sont ensuite proposés des services à la carte avec charge individualisée.

En général, dans les résidences senior, c'est la formule à la carte qui est privilégiée. Les charges locatives comprennent l'eau, le chauffage ainsi que l'entretien et la maintenance des communs. Certaines résidences ont mis en place un tarif d'adhésion au « club », auquel il est, la plupart du temps, obligatoire d'adhérer. Ce tarif permet de couvrir les frais de services liés au fonctionnement de l'établissement comme la présence d'un personnel d'accueil ou de surveillance, l'accès libre aux espaces communs, les frais d'entretien généraux ainsi que la coordination des activités et services.

Au tarif de base, il est possible d'ajouter le coût des prestations à la carte : restauration, blanchisserie, aide à domicile ou animations et activités de loisirs.

La facture que reçoivent les résidents comprend plusieurs éléments. Il est ainsi possible d'y lire :

  • le loyer (lorsque le senior loue son logement) : comptez environ 600 ou 700 euros par mois. Cependant, le prix peut être bien plus élevé dans certaines régions où l'immobilier est plus cher.
  • les charges locatives
  • les charges individualisées, pour les services à la charte

En emménageant dans une résidence senior, vous faites le choix d'intégrer un logement déjà adapté et agencé pour la perte d'autonomie. Le logement est également placé dans un environnement totalement pensé et mis en place pour le bien-être des seniors. Cela vous évite certaines dépenses essentielles pour modifier votre domicile historique lorsque la situation se présente à vous. En effet, les travaux d'agencement d'un logement en cas de perte d'autonomie peuvent coûter entre 6000 et 9400 selon l'Anah (Agence nationale de l'Habitat).

Colocation Senior Amis
© istock

Les différentes aides proposées

Il est vrai que les résidences seniors s'adressent plutôt à des personnes âgées dont les ressources sont plus élevées que celles des personnes vivant en résidences-autonomie (à vocation sociale), par exemple. Les prestations proposées sont, en effet, plus luxueuses et les tarifs sont aussi plus élevés. Toutefois, il est possible de vivre en résidence senior tout en recevant certaines aides, en fonction de sa situation :

  • les Aides au logement (comme les APL ou les ALS) : les locataires ou les accédants à la propriété peuvent en bénéficier. L'aide personnalisée au logement permet d'alléger les frais des résidences seniors conventionnées. L'allocation de logement sociale concerne les structures non conventionnées mais qui doivent respecter certains critères.
  • L'Allocation personnalisée d'autonomie : elle est attribuée aux personnes en perte d'autonomie (selon la grille AGGIR, les personnes situées de Gir 1 à Gir 4). L'APA participe au financement de la téléassistance et de l'aide à domicile.

Il est à noter que les résidences seniors ne sont pas habilités à accueillir des bénéficiaires de l'aide sociale à l'hébergement (ASH).

JDS
146

A lire aussi :

Aucun commentaire à Combien ça coûte de vivre en résidence senior ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires