Qu’est-ce que l’âgisme ?

Selon Le Larousse, l’âgisme est une forme de « discrimination ou de ségrégation à l’encontre des personnes âgées ». En somme, il s’agit d’un genre de mépris envers les personnes âgées qui peut se traduire par des attitudes et des commentaires négatifs envers les seniors. Qu’est-ce que l’âgisme ? En quoi cela peut-il être un problème ?

 

Agisme Femme Senior Seule
© istock

Définition de l'âgisme

Le terme d'âgisme (utilisé pour la première par l'américain Robert Butler, spécialiste en gérontologie) était à la base un terme utilisé pour définir les comportements discriminatoires touchant les personnes âgées. En effet, ce spécialiste voulait souligner les dérives d'une société valorisant uniquement la jeunesse, l'esthétique et la compétitivité. Donc des critères que l'on peut perdre avec l'âge, ce qui fait peur aux jeunes et peut donc créer des situations où la discrimination envers les seniors est particulièrement visible.

Aujourd'hui, en France, l'âgisme est perçu comme une discrimination et peut entraîner des poursuites pénales (depuis une loi de novembre 2016). Le terme d'âgisme s'est également élargi à toutes les tranches d'âge. Il est donc possible de parler d'âgisme quand des jeunes gens sont touchés par des discriminations liées à leur âge.

L'âgisme peut prendre de multiples formes :

  • préjugés et stéréotypes (ex : les personnes âgées sont toutes vieux-jeu, les jeunes sont inconstants)
  • discrimination au niveau professionnel : les moins de 30 ans sont perçus comme trop jeunes ou inexpérimentés. Au contraire, les salariés de plus de 50 ans sont vus comme trop vieux.
  • Attribution de rôles sociaux bien spécifiques à certains individus en se basant uniquement sur leur âge,
  • infantilisation des personnes âgées,
  • les personnes âgées sont perçues comme des individus asexués, leur besoin d'intimité a tendance à être limité voire complètement oublié,
  • développement du jeunisme, soit le culte de la jeunesse et une survalorisation de l'apparence et de l'esthétique.
Agisme Discrimination Senior
© istock

Pourquoi c'est un vrai problème ?

Puisque les différents médias donnent une idée fausse de la vieillesse, cela peut pousser à avoir une mauvaise image des seniors et à passer à côté de certains enjeux liés, notamment, à la transition démographique. En soit, cela voudrait dire que les mesures nécessaires pour aborder le vieillissement dans de bonnes conditions ne seraient pas adoptées à temps. A cause de l'âgisme, il est aussi possible de penser qu'il n'est pas nécessaire que la société s'adapte au vieillissement. Le problème avec l'âgisme, c'est qu'il tente de cacher la réalité de la population française. Aujourd'hui, la France est un pays qui vieillit. C'est dans l'ordre des choses. L'âgisme ambiant favorise donc une quête pour l'éternelle jeunesse, un idéal impossible à atteindre.

Mais l'âgisme présent partout peut créer de véritables complexes chez les seniors qui ne se sentent plus à leur place, qui perdent confiance en eux et ont alors tendance à s'isoler. L'âgisme peut également les conduire à perdre leur identité sociale. De fait, les seniors ont ainsi tendance à s'infliger eux-mêmes des limitations dans leur vie de tous les jours et sans avoir réellement conscience de la discrimination dont ils sont victimes.

Toutes les personnes âgées n'ont pas les cheveux courts ou bien coiffés, des intérieurs clairs et lumineux ou encore des sourires « ultra-bright ». Ils n'ont pas tous des activités de « vieux » non plus. Ils ne sont pas tous nostalgiques d'une époque révolue, ou adeptes du « c'était mieux avant ». En pensant que les seniors prônent un retour en arrière, on leur refuse une vraie place dans la société actuelle. Ils se retrouvent alors sans vraie place dans une société qui leur refuse le droit de vivre la vie qui leur convient. Toutes les personnes âgées ne jouent pas au bridge, certaines se font tatouer, font de la moto et vont même au Hellfest. Nier que les seniors peuvent avoir de telles activités revient à nier leur existence.

De plus, l'âgisme n'est pas une discrimination dite « ouverte ». Rares seront les fois où il sera possible d'entendre dire qu'une personne âgée s'est faite attaquer à cause de son âge ou encore qu'elle a été persécutée à cause de son âge. Il est rare aussi d'entendre quelqu'un insulter une personne âgée à cause de son âge. Et pourtant, l'âgisme existe bel et bien dans notre société d'aujourd'hui et pose plusieurs problèmes éthiques qu'il est urgent de régler rapidement.

Senior Seul Agisme
© istock

Comment se manifeste l'âgisme au quotidien ?

L'âgisme envers les personnes âgées et les seniors, au quotidien, se traduit par des actes discriminants qui tendent à les exclure de la société. Cela passe aussi par des comportements et des idées reçues sur cette étape de la vie ou des pratiques dites institutionnelles qui se basent sur des poncifs liés à l'âge.

L'âgisme peut se traduire par une éventuelle négligence dans les soins de santé apportés aux personnes âgées sous prétexte d'idées reçues qui ont la vie dure (ex : toutes les personnes âgées ont des soucis de santé ou bien les seniors « creusent le trou de la sécu »). Il a été démontré que dans les services d'urgence, il n'est pas rare de faire passer les seniors après les autres patients, sous ces mêmes allégations et en fonction d'une certaine partialité liée à leur âge.

A la télévision ou dans la presse, l'âgisme a également une grande place. En effet, les personnes âgées sont peu mises en avant ou alors uniquement dans des reportages ou autres ayant lieu dans des EHPAD ou en maisons de retraite. L'image de la vieillesse qui y est véhiculée est donc celle de seniors dépendants ou souffrant de troubles cognitifs comme Alzheimer.

L'âgisme est également banalisé lorsqu'est remis en question le rapport des seniors avec les objets high-tech. Nos aînés font l'objet de beaucoup d'idées préconçues : ils ne sont pas en mesure d'utiliser lesdits appareils alors ce n'est pas la peine de leur apprendre comment on se sert d'un ordinateur ou bien d'une tablette ou encore comment aller sur Internet.

En conclusion, l'âgisme est un vrai problème de société qui touche beaucoup les personnes âgées (mais pas que) et qu'il convient de faire disparaître pour ne pas augmenter le « generation gap » déjà existant et qui a tendance à faire s'isoler les seniors qui se pensent trop en marge de la société pour y avoir encore leur place.

À lire aussi : Les clubs du 3ème âge

JDS
121

A lire aussi :

Aucun commentaire à Qu’est-ce que l’âgisme ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires