Aide à domicile : salaire, rôle, compétences

Certaines personnes âgées en perte d’autonomie peuvent avoir besoin d’être assistées dans les actes de la vie quotidienne. Elles peuvent alors engager une aide à domicile afin qu’elle réalise certaines tâches ménagères. Le salaire d’une aide à domicile dépend notamment de la situation de la personne dont elle s’occupe. Par ailleurs, il est possible de bénéficier d’aides financières pour prendre en charge cette dépense.

femme aide a domicile avec une femme agee
© istock

En quoi une aide à domicile est utile ?

L’aide à domicile est un professionnel qui accompagne les personnes âgées au quotidien en leur permettant de se maintenir à leur domicile. Il se rend chez la personne, plusieurs fois par semaine ou même tous les jours, pour réaliser des tâches ménagères dont elle n’est plus capable de s’occuper seule. Sans elle, ces personnes devraient être placées dans des établissements médico-sociaux spécialisés. Ce service est une aide à l’autonomie. Le salaire de l’aide à domicile dépend beaucoup du niveau de dépendance de la personne âgée.

L’aide apportée par ce professionnel est principalement ménagère, mais ses responsabilités peuvent aller beaucoup plus loin. Son rôle est également primordial dans le maintien d’un contact social et humain et d’une ouverture vers l’extérieur. Elle est donc particulièrement pertinente pour les personnes en situation d’isolation.

Quel est le salaire d’une aide à domicile ?

Salaire minimum des aides à domicile

Le salaire d’une aide à domicile varie si elle travaille avec des horaires réguliers ou irréguliers. En tous les cas, le salaire horaire brut ne peut être inférieur au salaire minimum prévu par la Convention collective nationale des salariés du particulier employeur, et au Smic horaire brut qui est fixé à 10,15 € de l’heure.

Depuis le 1er janvier 2019, le Smic horaire brut est supérieur au salaire fixé par la convention collective. C’est donc le Smic qui est pris en compte.

La convention collective a par ailleurs fixé 12 niveaux de minima salariaux avec une majoration pour les professionnels, auxiliaires de vie ou aides à domicile, titulaires d’une certification professionnelle spécifique à leur branche.

Ces niveaux de salaire horaire brut des aides à domiciles sont donc compris entre 10,15 € de l’heure (Smic horaire brut) et 15,31 € de l’heure. Les majorations vont de 3 à 4 % pour les niveaux 1 à 6 pour les titulaires d’une certification de branche.

Salaires couramment pratiqués

Le niveau de dépendance du particulier est le facteur le plus important dans la fixation du salaire de l’aide à domicile. Nous vous donnons des précisions en fonction du niveau de GIR (groupe Iso-Ressources) de la grille AGGIR. Ses niveaux correspondent au degré de dépendance de la personne. Ils vont de 1 à 6, 1 étant le plus élevé.

Grille Gir
© Journal Des seniors

Niveau de dépendance faible

La personne est en bonne santé est requiert une aide ménagère, à domicile ou un garde-malade.

Le tarif horaire pratiqué sera autour de 10 € de l’heure.

Pour une personne en GIR 6

Le tarif pour un assistant de vie agréée par le département est autour de 16 € de l’heure.

Pour une personne en GIR 4

La personne étant moins dépendante, le tarif horaire sera compris entre 14 et 15 € de l’heure.

Pour une personne en GIR 2

La personne a besoin d’une assistance de vie. Le tarif horaire moyen est situé autour de 12 à 13 € de l’heure.

Pour ces deux dernières catégories, on privilégiera donc le mode mandataire. Le particulier est employeur et paye l’aide à domicile, mais ne s’occupe pas des responsabilités administratives. On peut également opter pour le mode prestataire, l’aide à domicile est payée par une société de service qui s’occupe des aspects légaux et administratifs.

Avec le mode direct, c’est le particulier qui assume toutes les responsabilités de l’employeur y compris le paiement de l’aide à domicile et les tâches administratives.

Fixation des tarifs : les facteurs qui entrent dans le calcul

Le salaire de l’aide à domicile dépend également de certaines conditions d’exercice. Par exemple, sa rémunération sera majorée si l’aide travaille de nuit ou durant un jour férié.

Si l’aide est payée par le CESU, une majoration de 10 % est prévue sur la somme versée pour les congés payés.

Les aides possibles pour compenser le coût d’une aide à domicile

Pour aider les particuliers à payer le salaire d’une aide à domicile, certains dispositifs sont prévus. Vous pouvez bénéficier notamment de l’APA (aide personnalisé à l’autonomie) ou de la PCH (prestation de compensation du handicap). Il est également possible de bénéficier de crédit d’impôt ou de réduction des cotisations sociales.

Le rôle et les missions de cet assistant de vie

Le salaire de l’aide à domicile ne dépendra pas vraiment des tâches réalisées, mais plutôt de la situation de la personne qui l’emploie.

Entretien de l’habitat

Le rôle de l’aide ménagère peut consister à réaliser des tâches d’entretien liées au linge, aux vêtements, au matériel et à l’équipement de la cuisine, à la vaisselle, ou encore à l’entretien global du logement (nettoyage des meubles, des sols et différentes pièces de la maison).

Assistance dans les actes de la vie quotidienne

L’aide à domicile peut aussi être chargée d’assister la personne dans la préparation des repas, et même dans ses courses.

Elle peut également, si nécessaire, l’assister dans la réalisation de sa toilette pour l’aider à maintenir une bonne hygiène. Certaines personnes âgées perdent leur mobilité et ont du mal à réaliser ces tâches seules. Parfois, il peut simplement s’agir d’aider la personne à entrer dans sa baignoire ou sa douche. L’aide à domicile peut également l’aider à se vêtir et à se dévêtir.

Si elle s’occupe d’une personne à mobilité réduite, elle devra l’aider à se déplacer dans son domicile pour la transférer de son lit à un siège ou un fauteuil, par exemple. Elle l’aide également dans sa marche, si nécessaire.

Assistance psychologique et sociale

La personne âgée prise en charge peut également avoir besoin d'assistance dans la réalisation de tâches administratives ou d’aide concernant la gestion de son budget, ses visites médicales, ses courses ou ses loisirs. L’aide à domicile est également chargée de la stimuler intellectuellement et de l’aider à ne pas perdre ses repères temporels. Ainsi, elle peut lui faire la conversation, proposer des jeux et activités, lui faire la lecture, etc.

En ce sens, l’aide à domicile est également précieuse pour garder le moral. Elle doit donc être à l’écoute et attentive aux besoins des particuliers.

JDS
160

A lire aussi :

Aucun commentaire à Aide à domicile : salaire, rôle, compétences

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires