Aides à l’embauche pour les seniors : la liste complète

Le travail et l’embauche des seniors ont toujours été perçus comme un peu compliqués à mettre en place. Il existe aujourd’hui de nombreuses aides, au niveau des entreprises comme pour les seniors, afin de faciliter le retour à l’emploi des personnes de plus de 50 ans. Quelles sont ses aides ?

Emploi Senior Retraite
© istock

L'aide à l'embauche senior, en quoi ça consiste ?

Les diverses aides à l'embauche des seniors sont des dispositifs mis en place pour permettre l'accès à l'emploi aux personnes de 45 ans et plus (en demande d'emploi) et aux seniors de plus de 55 ans. Certaines aides sont octroyées aux entreprises qui embauchent des seniors. Les seniors peuvent aussi recevoir des aides pour favoriser leur retour à l'emploi.

Les aides pour les seniors

Il est vrai qu'il n'est pas toujours simple pour les seniors de conserver leur place au sein d'une entreprise ou de trouver un nouvel emploi, après un certain âge. Il existe, heureusement, des aides, tant au niveau des salariés que de leurs employeurs, pour favoriser l'emploi des seniors.

Cumuler l'allocation chômage avec une rémunération

Lorsqu'un demandeur d'emploi de plus de 50 ans trouve un nouvel emploi, à temps partiel, il lui est possible de cumuler les revenus qui lui sont dus avec ce nouvel emploi et l'allocation chômage tant qu'il n'est pas parvenu à la fin de sa période de droits.

Le Contrat de professionnalisation adulte

C'est un contrat vraiment intéressant pour tout employé de plus de 45 ans, surtout s'il compte changer de métier ou de secteur d'activité. Le contrat de professionnalisation adulte est un contrat de travail qui associe emploi en entreprise, formation pratique et théorique. Cela permet donc de suivre une formation sur mesure, d'acquérir une qualification reconnue et aussi de bénéficier d'une aide spécifique pour le retour à l'emploi.

Les employeurs peuvent donc déposer une demande d'aide dès lors qu'ils souhaitent embaucher un demandeur d'emploi de plus de 45 ans en contrat de professionnalisation. Cette aide peut s'élever à 2000 euros et est versée par l’État. Il est possible de la cumuler avec l'aide forfaitaire de Pôle Emploi, plafonnée à 2000 euros et versée dès lors qu'un contrat de professionnalisation est conclu.

L'Aide à la formation Préalable à l'Embauche

Si l'embauche nécessite une adaptation au poste de travail, alors Pôle Emploi peut participer aux frais de formation (ainsi qu'aux frais de transport et d'hébergement si c'est nécessaire). L'aide est directement versée à l'employeur et permet donc de financer tous les frais engagés pour une formation (avec un maximum de 400 heures).

Les Aides à la mobilité

Cela peut concerner les demandeurs d'emploi du plus de 50 ans s'ils retrouvent une activité mais éloignée de leur lieu de résidence. Ainsi, ils peuvent percevoir des aides à la mobilité comme des frais de séjour ou de déplacement, des frais de double résidence et/ou de déménagement le cas échéant.

Créer ou reprendre une entreprise

Avec Pôle Emploi, il est possible d'avoir des aides financières pour reprendre ou créer une entreprise, notamment si le créateur touche des allocations d'Assurance chômage. Ce dernier peut alors bénéficier d'une aide financière à la reprise ou à la création d'une entreprise sous forme d'un capital qui correspond à la moitié des allocations restantes. Il peut aussi bénéficier du maintien partiel de ses allocations.

Travail Senior Reconversion
© istock

Pour les entreprises

Les entreprises peuvent parfois hésiter à embaucher des seniors ou à les conserver à certains postes. Pourtant, certaines aides peuvent les inciter à faire des efforts supplémentaires et à ainsi profiter de l'expérience de certaines personnes de plus de 50 ans.

Le contrat de génération

Il s'agissait là de l'une des mesures phares du programme de François Hollande, lors de l'élection de 2012. Le contrat de génération tend à aider à l'embauche de jeunes dans les entreprises en contrepartie du maintien en emploi d'un senior. Cela peut concerner :

  • les entreprises de droit privé de moins de 300 salariés ou les filiales appartement à un groupe de moins de 300 salariés, quel que soit leur effectif,
  • les établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC), avec un effectif égal ou inférieur à 300 salariés,
  • ou encore les exploitations agricoles.

Les bénéficiaires peuvent être :

  • pour la personne embauchée
  • un jeune de moins de 26 ans
  • un jeune de mois de 30 ans reconnu comme travailleur handicapé
  • un jeune de moins de 30 ans recruté par un chef d'entreprise de plus de 57 ans avec pour objectif de lui transmettre sa société
  • pour la personne conservant son emploi pendant toute la durée de l'aide ou jusqu'à la retraite
  • un salarié de 57 ans ou plus
  • un chef d'entreprise de moins de 50 salariés (âgé de 57 ans ou plus)
  • un salarié âgé de 55 ans et plus au moment de son embauche dans l'entreprise ou bien possédant le statut de travailleur handicapé.

L'aide à l'embauche d'un senior

Cette aide permet d'associer formation pratique en entreprise et formation théorique en organisme de formation interne ou externe à l'entreprise. Les employeurs concernés sont des entreprises de droit privé, assujettis au financement de la formation professionnelle continue, les EPIC, les entreprises d'armement maritime ou les entreprises de travail temporaire. Cela peut concerner tous les demandeurs d'emploi de plus de 45 ans.

L'embauche doit se faire sous forme d'un contrat de professionnalisation et le senior embauché ne doit pas avoir fait partie de l'effectif de l'entreprise dans les 6 mois précédant la date de début de contrat.

Le CUI-CAE

Le Contrat unique d'Insertion ou CUI est créé en remplacement des divers contrats d'insertion professionnelle aidés en vigueur auparavant comme le Contrat d'avenir ou le contrat initiative emploi. Il a pour objectif de faciliter l'accès à l'emploi aux personnes avec des difficultés aussi bien professionnelles que sociales. Il a deux appellations :

  • le CUI-CIE pour le secteur privé
  • et le CUI-CAE (Contrat unique d'insertion et Contrat d'accompagnement dans l'emploi) pour le secteur public

Les personnes prioritaires sont définies au niveau régional, avec un arrêté préfectoral. Les employeurs ayant recours à ce contrat peuvent avoir une aide mensuelle de l’État et des allègements de charge. Le salaire versé au bénéficiaire doit au moins être équivalent au SMIC. Les plus de 50 ans peuvent y avoir accès. Si le CUI-CAE n'est pas nécessairement réservé aux seniors, il développe des dispositions spécialement prévues pour les chômeurs âgés de plus de 50 ans.

Aucun commentaire à Aides à l’embauche pour les seniors : la liste complète

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires