Changer de travail après 50 ans : 7 conseils pour réussir votre reconversion

Si changer de métier après 50 ans peut relever de l’exploit, de nombreux seniors y aspirent pourtant, et ce, de plus en plus. Toutefois, il convient d’être parfaitement préparé pour accepter ce challenge. Si vous avez 50 ans et que vous voulez changer de métier, voici nos conseils.

Travail Senior Reconversion
© istock

Pourquoi changer de métier après 50 ans ?

Arrivé à 50 ans, il n'est pas rare que vous ayez envie de changer les choses. Cela peut même être un besoin. C'est l'âge idéal pour tenter de vous reconvertir au niveau professionnel. De plus, à 50 ans, vous avez acquis une certaine expérience grâce à vos précédentes années de travail. Même si les entreprises n'en ont pas forcément conscience, vous pourriez être un atout non négligeable dans le monde du travail.

A la cinquantaine, vous avez enfin l'occasion de prendre votre envol. Ainsi, des actifs de 50 ans peuvent prendre conscience de leur potentiel et décider de se reconvertir, de créer leur propre emploi et d'enfin réaliser leur projet de vie. De nombreux cinquantenaires optent pour le statut de micro-entrepreneur pour faire le travail qu'ils aiment et être leur propre patron.

Une autre raison pour laquelle les cinquantenaires veulent changer de métier, c'est qu'ils courent moins après l'argent. En effet, ils ont moins d'obligations personnelles : leurs enfants sont grands, ils sont propriétaires de leur maison. Les risques financiers d'une reconversion sont moins importants que pour un trentenaire ou un quarantenaire. Il est vrai que certains cinquantenaires peuvent être moins bien lotis mais il est tout de même possible de changer de métier à 50 ans en suivant quelques simples recommandations.

Homme Senior Travail
istock

À lire également : A quel âge est-on senior ?

Quelques conseils pratiques pour changer de métier en toute sérénité

Certes, les entreprises rechignent plus souvent à embaucher une personne de 50 ans mais ce n'est pas improbable. Pour réussir à changer de métier, il suffit de suivre quelques recommandations faciles à appliquer.

Apprendre à se connaître

Avant même de penser à la reconversion professionnelle, il convient de se poser quelques questions importantes : qu'est-ce que vous voulez vraiment ? Que valez-vous ? Il est possible de répondre à ces interrogations en faisant un bilan de compétences et en définissant votre projet de vie.

Un bilan bien ficelé peut vous aider à définir les domaines dans lesquels vous êtes le plus doué, ceux pour lesquels votre expérience et votre expertise seront des atouts précieux. Il est primordial de commencer par le bilan de compétences et le projet de vie pour savoir sur quelle route vous pouvez vous engagez.

Rédiger un CV chronologique

Grâce à vos nombreuses années d'expérience, vous avez certainement eu plusieurs occasions de mener différents projets, seul ou en équipe. C'est une chose qui peut intéresser particulièrement les éventuels employeurs. Lors de la mise à jour de votre CV, vous pouvez prendre quelques temps pour vous rappeler tous les projets qui valent le coup d'être détaillés. D'autant plus s'ils correspondent totalement au poste que vous voulez obtenir. Sélectionnez tous les projets principaux sur lesquels vous avez travaillé, précisez-en le contexte, les différents missions qui vous ont été confiées et les résultats que vous avez obtenus. Cela aura pour avantage de renseigner et de rassurer les employeurs sur vos compétences.

Tablette Senior Cadeau
© istock

Les différentes options

Il vous faut également étudier attentivement le marché de l'emploi. Si les options sont plus minces pour les cinquantenaires, elles existent tout de même. Il existe également des instituts professionnels, des entreprises et des centres de formation spécialement dédiés aux seniors.

Certains centres proposent des formations à la création d'entreprise uniquement pour les seniors. Vous pouvez profiter de tout ce qui est mis à votre disposition pour trouver votre voie et changer de vie. Il faut que vous soyez prêt à faire une formation pour changer de métier après 50 ans. 8 fois sur 10, une formation réussie conduit à un emploi.

Savoir se vendre

Si vous voulez changer de métier, il se peut que vous deviez enchaîner les entretiens d'embauche. Parfois, vous allez rencontrer de potentiels futurs employeurs dans des milieux informels. Il faudra toutefois ne pas hésiter à mettre votre expérience et vos nombreuses compétences en avant.

La plus grande partie des employeurs privilégient l'expérience à la jeunesse. En effet, quelqu'un de plus jeune devra peut-être être formé pendant des mois avant de véritablement maîtriser son poste. Vous, en tant que cinquantenaire, avez déjà acquis une certaine expérience dans plusieurs domaines et cela vous donne un net avantage. L'employeur peut hésiter et c'est alors à vous de vous vendre et de vous mettre en avant. Insistez bien sur tous les bénéfices que vous pouvez apporter à l'entreprise.

Se faire un réseau

Vous pouvez aussi vous servir de votre propre réseau plutôt que de passer par les sites Internet conventionnels. Ce sont le plus souvent les jeunes qui sont ciblés par ce genre de sites alors à vous de miser sur votre réseau de proches et d'amis.

En effet, les gens qui vous connaissent bien peuvent vous présenter sous votre meilleur jour et votre réseau peut aussi vous faire accéder aux personnes capables de vous aider à créer votre nouvel emploi ou à en trouver un autre qui correspond plus à vos aspirations. De plus, vos proches et vos amis peuvent regrouper des gens qui pourront vous proposer eux-mêmes un emploi.

Persévérer !

Pour changer de métier après 50 ans, il faut avant tout faire preuve d'une extrême persévérance. En effet, il est tout à fait possible que vous soyez en compétition avec des jeunes entrant à peine sur le monde du travail. A 50 ans, il n'est pas impossible que vous mettiez plus de temps à trouver un nouvel emploi. Il vous faut alors être très patient et ne pas baisser les bras trop vite.

Faire preuve de flexibilité

Pour changer de métier après 50 ans, il y a un dernier point à prendre en compte. Il vous faut être particulièrement flexible et accepter un travail que l'on pourrait vous proposer même si vous ne le maîtrisez pas de A à Z.

De plus, il est aussi possible que vous ne soyez pas aussi bien payé que vous l'étiez dans votre ancien emploi. C'est à vous de faire des concessions (sans pour autant renoncer à votre intégrité ou vos prétentions).

JDS
131

A lire aussi :

Aucun commentaire à Changer de travail après 50 ans : 7 conseils pour réussir votre reconversion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires