Quelles solutions pour anticiper ses obsèques ?

En anticipant vos funérailles, vous vous donnez une occasion pour exprimer et faire respecter vos derniers désirs. La préparation des obsèques décharge également vos proches des dépenses et des formalités.

Anticiper Obseques
© iStock

Depuis l’année 1993, il est possible en France de choisir une structure qui se chargera de cette organisation. Aujourd’hui donc, plus de 40 % de Français ont réparé d’avance leurs funérailles pour garantir une tranquillité d’esprit à leur famille. Anticiper ses funérailles demande alors une certaine préparation de votre vivant.

Bien que ces démarches ne soient pas obligatoires, la finalité est de pouvoir décider de ce qu’il adviendra de vos biens et de votre dépouille. Il est surtout recommandé aux personnes qui sont déjà dans la vieillesse. Vous pouvez le faire aussi si vous avez une maladie et que malgré les soins de santé votre décès est probable.

Anticiper vos obsèques : prévoir ses dernières volontés

Dernieres Volontes Deces
© iStock

La loi est assez claire sur les dernières volontés du défunt. La disposition légale du 15 novembre 1887 donne le droit à tout majeur ou mineur émancipé pouvant tester, de prévoir ses derniers désirs. Les héritiers ont donc l’obligation de respecter ce que veut de celui qui ne vit plus. Vous pouvez alors écrire sur un papier comment vous voulez qu’on fasse vos obsèques après votre décès. Préparer ses obsèques devient utile.

Pour rédiger vos derniers désirs, vous avez la possibilité de parler uniquement de la cérémonie ou de la sépulture. Vous pourrez également préciser d’autres détails tels que le choix du cercueil par exemple. Vous pouvez aussi notifier dans vos derniers souhaits, si vous souhaitez une cérémonie civile ou une cérémonie religieuse. Même si cette dernière est beaucoup plus fréquente (74 % des obsèques), la célébration civile se développe aussi avec la tendance de la crémation. Toutefois, si vous préférez une célébration par l’église vous devrez informer la personne responsable du lieu de culte pour les démarches nécessaires.

Pour ceux qui préfèrent une cérémonie civile, généralement la famille leur rend un dernier hommage au cimetière. Si tel est votre choix, vous devrez le préciser dans vos dernières volontés. Il est également possible de prévoir que ladite célébration se fasse dans une chambre mortuaire. N’oubliez donc pas d’anticiper sur les choix de fleurs et de chants.

Anticiper ses obsèques en choisissant le lieu d’inhumation

Lieu Inhumation
© iStock

Prévoir le déroulement de ses obsèques revient également à choisir le cimetière dans lequel vous serez enterré. Dans ce cas, plusieurs choix sont possibles et il existe également des réglementations pour cela.

Que dit la loi par rapport au lieu d’enterrement ?

D’après le code général des collectivités, une personne décédée peut être enterrée dans le cimetière de la commune de son domicile. Toutefois, si la commune dispose de plus d’un lieu d’inhumation, le maire peut assigner un lieu selon les places disponibles. Le défunt peut être également inhumé dans la commune dans laquelle il est décédé. Le code précise également que l’enterrement peut avoir lieu dans le cimetière où le défunt dispose d’un caveau familial. Enfin, les Français résidents à l’étranger peuvent être enterrés dans la commune où ils étaient inscrits sur une liste électorale.

La concession funéraire

Il est possible d’acheter d’avance un emplacement dans un cimetière. Il peut s’agir d’une tombe ou d’un caveau. Notez bien que si l’emplacement se trouve dans une autre commune, l’élu local est en mesure de refuser votre demande. Vous pouvez prendre une concession personnelle ou familiale. La durée peut être temporelle ou perpétuelle. Si vous avez pris la concession pour une durée fixe, vous pouvez la renouveler comme vous le souhaitez, 2 ans avant l’échéance.

Inhumation dans une propriété privée

Il est également possible de choisir une inhumation dans une propriété privée. Dans ce cas, la loi stipule que l’emplacement doit être situé loin d’une zone urbaine. Il doit être également à environ 35 m des agglomérations. Vous devrez également vous rapprocher d’un hydrogéologue spécialiste de l’hygiène publique pour analyser la faisabilité de votre projet. Enfin, il vous faut également recueillir une autorisation préfectorale.

La crémation

La crémation est de retour en France. Un Français sur 2 souhaite aujourd’hui se faire incinérer. Dans ce cas, veillez à clairement notifier vos intentions par écrit comme précédemment recommandé. Vous devrez également notifier à vos proches comment vous voulez qu’ils disposent de vos cendres.

A lire aussi : Que faire des cendres après la crémation : zoom sur la législation

Prévoir le financement des obsèques

Financement Obseques
© iStock

Le déroulement des obsèques nécessite des dépenses considérables. Pour épargner cette charge à votre famille ou votre conjoint, vous pouvez mettre à leur disposition les ressources nécessaires. Généralement, une entreprise de pompes funèbres prend environ 3815 euros pour un enterrement et un peu plus pour une crémation. Les tarifs diffèrent toutefois d’une agence à une autre. Vous pouvez demander quelques devis pour mieux connaitre les prix et choisir. Toutefois, il n’est pas possible de régler d’avance ces frais. Vous pouvez souscrire aux assurances ou ouvrir un compte épargne. Veillez à notifier à vos proches que vous avez souscrit à ces aides et n’oubliez pas de leur remettre une copie du contrat.

L’assurance obsèques

Elle est une garantie financière pour les funérailles du souscrivant. Deux types de contrats existent en la matière. Vous avez le choix entre le contrat en capital et le contrat en prestation.

Un contrat en capital prévoit le remboursement d’une somme donnée à un bénéficiaire pour régler les dépenses de ses obsèques. Le bénéficiaire est désigné d’avance par le mandataire. Il peut être un proche de celui-ci ou une société funéraire. La loi oblige le bénéficiaire à utiliser l’argent reçu pour financer les obsèques du titulaire du compte.

Au cas où il resterait de l’argent après les cérémonies, le reste est reversé aux bénéficiaires du défunt. Pour le contrat en prestation, l’assurance garantit le financement et l’organisation des obsèques. Ce type de contrat prend donc également en charge le transport, les démarches administratives et chaque coût funéraire. Le prestataire funéraire précise à l’assurance tous les détails de l’inhumation. Il doit clairement préciser le type de cérémonie, le transport du corps, l’urne funéraire, le modèle de cercueil, etc. C’est lui qui se chargera aussi de la mise en bière.

Le compte épargne

Les contrats d’assurance peuvent donner lieu à des abus pendant le paiement. C’est pourquoi certaines personnes préfèrent ouvrir un compte en banque ou un livret pour y épargner de l’argent. Les obsèques seront alors organisées au moyen de l’épargne constituée.

Généralement après le décès, la banque bloque les fonds du défunt jusqu’à ce que la succession soit établie. Les frais d’obsèques quant à eux pourront être prélevés à hauteur de 5000 euros.

Anticiper vos obsèques : prévoir sa succession

Prevoir Succession
© iStock

Anticiper ses obsèques c’est également prévoir sa succession lorsque vous êtes en vie. À défaut de cette prévoyance, vos biens seront transmis selon les dispositions en vigueur. Pour conseils, il est toujours avantageux de prendre cette disposition. Vous avez le choix alors entre un testament et une donation.

Le testament est un écrit par lequel une personne dite testateur décide de ce qu’il adviendra de ses biens une fois décédés. Le testament est irrévocable et vous pouvez y mettre vos dernières volontés et comment organiser vos obsèques. Le document peut être établi à la main sur papier libre. Il doit cependant être daté et signé. Vous pouvez également choisir un notaire pour rédiger un testament authentique. Le document restera avec le notaire, pour conservation en attente de votre décès.

En dehors du testament, vous pouvez opter pour une donation. Par cet acte, vous pouvez par exemple transférer votre maison à une personne de votre vivant. Il permet ainsi de réduire le montant des frais de succession.

Aucun commentaire à Quelles solutions pour anticiper ses obsèques ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires