Souscrire une assurance dépendance : quel est l’âge idéal ?

Vous souhaitez souscrire à une assurance dépendance pour assurer votre avenir. En effet, en cas de perte d’autonomie elle vous permet de recevoir une aide pour subvenir à vos nouveaux besoins. Ce peut être à la suite d’ un accident ou d’une maladie. Quoi qu’il en soit, cette solution permet de se protéger des conséquences financières qui peuvent survenir si l’on se trouve soudainement en situation de dépendance. Nous vous proposons donc de découvrir quel est le meilleur moment pour y souscrire.

Mutuelle Senior Assurance
© istock

Bien comprendre ce qu’est une assurance dépendance

Il s’agit tout simplement d’une assurance prévoyance qui permet d’assurer votre futur. Pour ce faire, vous versez chaque mois une cotisation auprès de l’établissement que vous avez sélectionné pour souscrire à votre assurance dépendance. Si, un jour, vous venez à vous retrouver en situation de dépendance, ce dernier vous versera une rente viagère qui vous permettra de faire face aux conséquences financières liées à cette perte d’autonomie qu’elle soit physique ou psychique. La souscription à ce type d’assurance est facultative.

Fonctionnement

Lorsque vous souhaitez souscrire à une assurance dépendance, vous devez, dans un premier temps, essayer de déterminer ce dont vous pourriez avoir besoin en cas de perte d’autonomie. Cette estimation permet de déterminer la rente que, le cas échéant, vous souhaitez obtenir. Les plafonds minimum et maximum varient en fonction des contrats, mais en général, ils sont fixés à 100 € pour le minimum et à 3 000 € pour le maximum. Le montant de la rente souhaitée va, en partie, déterminer la cotisation que vous devrez verser.

À cette rente il est possible d’ajouter un capital d’installation. Bien souvent, votre contrat comprend en outre des services d’assistance qui sont alors mis en place en cas de dépendance. Cette rente vient alors s’ajouter aux aides de l'État prévues pour permettre à la personne de subvenir à ses besoins. Et pour cause, la dépendance coûte cher en France et ce, que l’on reste à domicile ou que l’on soit pris en charge dans un institut tel qu’un EHPAD.

Enfin, cette rente n’est pas soumise à l’impôt sur le revenu.

Pourquoi souscrire à une assurance dépendance ?

En France, selon des estimations, le pourcentage des personnes de plus de 65 ans qui sont dépendantes est de 13,5 % et atteint 50 % chez les plus de 80 ans. De plus, l’âge moyen de décès en France recule. Il convient donc d’anticiper le futur. La perte d’autonomie implique des frais importants pour financer les soins et les services nécessaires. En optant pour une assurance dépendance, non seulement vous vous protégez, mais vous protégez aussi les membres de votre famille qui pourraient alors être impactés par ces frais supplémentaires. Il s'agit donc d’un choix judicieux pour assurer votre avenir.

Une assurance dépendance, pour qui ?

L’assurance dépendance est une solution pour tous puisque nul n’est à l’abri de se retrouver en situation de dépendance dans le futur. Néanmoins, pour les personnes atteintes d’une ALD (Affection Longue Durée), d’une maladie telle que du diabète, Alzheimer, etc., ou encore qui souffrent d’une perte d’autonomie progressive, elle est alors d’autant plus recommandée. C’est aussi une solution intéressante pour les personnes qui n’ont que des revenus modestes et qui, une fois à la retraite, pourraient rencontrer des difficultés importantes en cas de coup dur.

Quand souscrire à une assurance dépendance ?

Selon les contrats d’assurance, l'âge minimum de souscription diffère. Néanmoins, c’est un critère d’une grande importance. Et pour cause, au moment de souscrire à une assurance dépendance, l’âge du souscripteur va permettre de calculer la prime d’assurance, mais aussi d’assouplir les modalités d’adhésion, etc..

Contrat Assurance Vie
© istock

Souscrire jeune

Selon les assureurs, il est possible de souscrire à partir de 18 ans. D’autres proposent une adhésion seulement à partir de 40 ans. Ce critère va donc jouer dans le choix de votre compagnie d’assurance. Plus vous souscrivez jeune, plus vous allez profiter de cotisations dont le montant sera très faible. Elles peuvent alors s’élever à seulement quelques euros. Cependant, vous risquez de cotiser pendant de très nombreuses années. C’est pourquoi, ce n’est pas une solution recommandée sauf pour des situations particulières. En effet, dans le cas d’une maladie déclarée qui risque d’impacter votre confort de vie, cela peut alors présenter des avantages. Par contre, si tel est votre cas, lors du choix de votre assurance, pensez bien à vérifier les exclusions de garantie au préalable. Si vous avez connaissance de votre maladie, il est préférable de la déclarer pour éviter toute mauvaise surprise.

Une souscription tardive

De la même façon qu’il existe un âge minimum pour souscrire à une assurance dépendance, il existe aussi un âge maximum. D’une façon générale, il est fixé à 75 ans. Et pour cause, statistiquement, l’âge moyen de la dépendance est de 77 ans en France. Par ailleurs, plus vous souscrivez tard, plus les cotisations mensuelles seront élevées. Vous payez plus, mais moins longtemps. Les conditions d’adhésion sont également plus contrôlées. Enfin, il convient de vérifier la durée des délais de carence afin que ceux-ci ne soient pas trop longs.

L’âge idéal

Ainsi, on constate que d’une façon générale la souscription à une assurance dépendance se fait vers 60 ans. Par ailleurs, l’Association Française recommande une souscription aux alentours des 50 ans. De cette façon, vous bénéficiez de cotisations mensuelles à un prix abordable, sans pour autant payer pendant trop longtemps.

Aucun commentaire à Souscrire une assurance dépendance : quel est l’âge idéal ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires