Les unités de soins longue durée ou USLD

Les Unités de soin de longue durée ou USLD sont des structures d’hébergement et de soins spécialement dédiées aux personnes âgées de plus de 60 ans. Elles sont, en général, associées à un établissement hospitalier. Les USLD disposent de moyens médicaux plus importants que ceux mis en place dans les EHPAD, par exemple. Focus sur les USLD.

Prise En Charge Personne Agee Ehpad
© istock

Qu'est-ce que c'est ?

Une USLD est une structure d'hébergement médicalisée pour personnes âgées fortement dépendantes. Autrefois, on les appelait des « hospices » puis des « centres de long séjour ». Les USLD reçoivent des personnes âgées de plus de 60 ans et en perte d'autonomie nécessitant une aide constante et importante en ce qui concerne les soins et les gestes de la vie quotidienne. Ces personnes nécessitent aussi un accès à un plateau technique minimum.

Pour répondre aux besoins aussi bien médicaux que quotidiens des personnes âgées dépendantes accueillies en USLD, les établissements mettent en place une prise en charge médicale plus accrue. Cela comprend :

  • une surveillance médicale permanente
  • des soins infirmiers, mais aussi d'hygiène et de confort
  • la présence d'un veilleur de nuit
  • une adaptation du régime alimentaire aux éventuels problèmes de santé rencontrés par la personne âgée
  • une rééducation motrice, lorsqu'elle est nécessaire
  • une assistance dans les gestes de la vie quotidienne.

Comme dans un EHPAD, les personnes âgées peuvent bénéficier d'un service de blanchisserie, d'une restauration en pension complète et en plus profiter d'animations organisées par l'établissement (concerts, spectacles, etc.).

Comment ça fonctionne ?

Comme dans un EHPAD, soit un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, les personnes sont accompagnées de manière globale. En effet, c'est l'établissement qui se charge de la vie quotidienne de la personne ainsi que de la coordination des soins nécessaires. Dans ces unités, la prise en charge des soins est hospitalière.

Les USLD se découpent en plusieurs unités comprenant chacune 30 ou 35 lits. Le fonctionnement de ces unités est le même qu'en hôpital, surtout en ce qui concerne les heures de repas et de toilette, notamment. L'établissement, tout comme un EHPAD, s'occupe de la gestion de la vie quotidienne du résident ainsi que de la coordination des soins qu'il doit recevoir.

En moyenne, un séjour en unité de soins de longue durée s'étale sur une période de un an et demi.

Unite Soin Ehpad
© istock

Pour qui ?

Les Unités de soins de longue durée sont des structures hospitalières qui s'adressent avant tout à des personnes totalement dépendantes et dont l'état nécessite une surveillance médicale de tous les instants. Cela concerne avant tout des personnes souvent atteintes de troubles comportementaux sévères mais également de maladies comme des cancers évolutifs, des pathologies cardiaques ou respiratoires non stabilisées. Il n'est pas rare que les personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer soient également admises en unité de soins de longue durée.

Les résidents sont, le plus souvent, alités ou confinés dans leur fauteuil. C'est vrai pour 90% des patients en ULSD (contre 50% seulement en EHPAD). Ils nécessitent une aide complète pour tous les gestes du quotidien.

Les modalités pour l'admission en USLD

Pour être admis en USL, il faut avant tout avoir été hospitalisé ou avoir été admis en service de soins de suite et de réadaptation. Il est aussi possible d'être admis directement depuis son domicile.

L'entrée en ULSD se fait généralement car le retour à domicile de la personne après son hospitalisation n'est pas possible ou bien si l'état de la personne âgée ne s'améliore pas et nécessite donc des soins médicaux supplémentaires et continus.

L'entrée en ULSD se fait uniquement sur dossier médical validé par le médecin de l'établissement hospitalier choisi ainsi que par celui de la Caisse d'Assurance Maladie. Il existe aussi un volet administratif à l'admission d'un patient dans une unité de soins de longue durée. Dans ce cas, c'est le patient ou toute autre personne habilitée à le faire qui rempli le dossier d'admission. Cela comprend l'état civil du résident et le choix de la personne de confiance, notamment.

Le dossier d'admission dans une USLD doit être accompagné de plusieurs pièces justificatives ainsi que du dernier avis d'imposition ou de non-imposition.

L'Unité de soins de longue durée peut prendre en charge une personne âgée jusqu'à la fin de sa vie.

À lire également : Le modèle PATHOS en EHPAD

Combien ça coûte

En unité de soins de longue durée, la facturation est établie de la même manière qu'en EHPAD. En somme, chaque mois, le résident doit payer une facture comprenant :

  • le tarif hébergement
  • le tarif dépendance qui correspond à son GIR (groupe iso-ressources déterminant le niveau de perte d'autonomie d'une personne âgée)
  • le tarif soins

Les soins sont pris en charge par l'Assurance maladie et ne sont donc pas facturés aux résidents.

Cout Ehpad Pole Activite Pasa
© istock

Les aides possibles

Certaines aides publiques peuvent aider à payer les frais d'hébergement en USLD et les frais liés au tarif dépendance. Il en existe trois :

  • l'aide sociale à l'hébergement (ASH) : elle couvre une partie des frais d'hébergement du résident si ses ressources sont faibles (cela concerne les unités de soins de longue durée habilitées à l'aide sociale)
  • les aides au logement qui peuvent être appliquées sur la partie de la facture concernant le tarif hébergement (pour les USLD conventionnées ou dont les chambres remplissent des critères bien précis)
  • l'APA ou allocation personnalisée d'autonomie, en établissement qui s'applique sur la partie de la facture concernant le tarif dépendance pour les personnes dont la dépendance est évaluée en GIR 1-2 et 3-4 (c'est fixé par la grille AGGIR spécifiant le degré de dépendance des personnes). Les personnes en GIR 5-6 ne sont pas éligibles à cette aide.

Ces aides dépendent de deux critères : les ressources (pour l'APA, l'aide au logement et l'ASH) et le niveau de perte d'autonomie (uniquement pour l'APA). Les différentes aides peuvent s'additionner entre elles. Le montant que le résident doit payer une fois toutes les aides publiques déduites du montant total de la facture est le « reste à charge ». C'est le résident qui doit s'acquitter du paiement de ce reste à charge.

JDS
146

A lire aussi :

Aucun commentaire à Les unités de soins longue durée ou USLD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires