Profiter de la retraite pour apprendre l’anglais

Apprendre l’anglais quand on est en retraite est une bonne idée. Si vos souvenirs d’école se sont évanouis parce que vous n’avez pas pratiqué la langue durant votre vie professionnelle, pourquoi ne pas profiter du temps libre dont vous disposez pour vous y mettre. Que ce soit pour naviguer sur Internet, pour découvrir de nouveaux paysages ou pour  échanger avec des étrangers… Pourquoi ne pas essayer ? Vous allez voir que les bénéfices sont bien réels !

Apprendre Anglais
© iStock

Pourquoi apprendre l’anglais une fois à la retraite ?

L’anglais est une langue utilisée au quotidien que ce soit sur Internet, dans les notices d’utilisation de vos appareils ou matériel, sur certaines applications de vos smartphones…

Incontournable, elle est indispensable à bien des égards. Cette langue est également omniprésente dans nos loisirs. Et ne le nions pas ! Elle ouvre le champ des horizons possibles. En effet, certains films ou séries d’aujourd’hui sont proposés en version sous-titrée, et c’est désagréable de ne pas comprendre directement les dialogues de vos acteurs préférés. Si vous maitrisez la langue, vous prenez vraiment du plaisir à regarder vos films préférés.

De plus, de nombreux livres ne sont pas traduits ou mal traduits, une fois que vous savez les comprendre, vous accédez à plus de choix et étendez vos lectures. Les magazines anglophones seront également à votre portée.

Il est simple aujourd’hui de s’initier à l’anglais grâce à différents supports. Vous pouvez parfaitement apprendre l’anglais avec Wall Street English, par exemple. C’est une bonne option qui vous offre le choix entre cours en ligne ou directement en instituts pour être entouré et soutenu, mais également pour élargir le cercle de vos connaissances. Vous pouvez également vous inscrire aux universités du temps libre ou encore choisir d’autres cours en ligne.

Apprendre l’anglais : pourquoi ne pas se lancer un nouveau défi !

Senior Anglais
© iStock

Toute votre vie, vous avez eu des défis à relever, notamment dans votre vie professionnelle. Se retrouver brusquement sans motivation et sans moteur peut être déstabilisant et cela peut aller jusqu’à entrainer un sentiment de dévalorisation. En vous fixant des objectifs, vous évitez cette situation. L’apprentissage de l’anglais peut alors devenir un objectif qui stimule vos neurones !

L’apprentissage d’une langue est bénéfique pour le cerveau, d’ailleurs certaines études le démontrent, la matière grise des personnes possédant une autre langue que leur langue maternelle est plus performante parce que plus dense. Cet apprentissage peut également venir au secours des troubles de la mémoire. Cela peut également éviter ou retarder l’apparition de la maladie d’Alzheimer, grâce à une mémoire qui est plus tonique et active.

Comme le sport pour votre corps, apprendre une langue étrangère entretient vos facultés cognitives tout en vous offrant un passe-temps agréable et en vous ouvrant à une culture différente.

Les voyages sont également une source de motivation importante

Si vous avez envie de profiter de votre retraite pour découvrir de nouveaux horizons, alors lancez-vous avant dans l’apprentissage de l’anglais que vous pouvez ensuite mettre à profit durant vos premières excursions. Avec tout le temps libre que vous avez devant vous, il est en effet plus simple de se projeter dans de jolies découvertes culturelles et de réaliser quelques-uns de vos rêves.

Si vous pouvez en plus échanger librement et naturellement avec les habitants, vous en tirez un plaisir beaucoup plus grand. L’anglais reste en effet la langue, qui fait référence, et qui est la plus parlée au monde. Il est donc facile de se faire comprendre. Cela vous permet également d’obtenir des renseignements et des informations utiles, de cette manière, vous évoluez dans une ambiance plus sécurisante.

Dans certaines situations pratiques et toutes simples, savoir parler anglais est un avantage indéniable : c’est le cas par exemple, pour demander son chemin, utiliser les transports en commun, passer une commande au restaurant ou se rendre à la pharmacie.

Et les voyages linguistiques ?

Rien de tel que de se plonger tout de suite dans le bain pour conforter ses acquis et apprendre plus rapidement. Les voyages linguistiques ne sont pas réservés aux jeunes, ils peuvent parfaitement être entrepris par les retraités. Les séjours, destinés aux plus de 50 ans, sont fréquemment organisés. Ils savent mêler l’apprentissage avec des temps consacrés au repos et aux loisirs. Le tout de manière équilibrée pour ne pas brusquer la personne. L’offre sait parfaitement s’adapter au but recherché avec un apprentissage spécialement étudié, un hébergement confortable et agréable et des découvertes touristiques.

A lire aussi : Jeux de mémoire pour les seniors

Aucun commentaire à Profiter de la retraite pour apprendre l’anglais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires