Cheminée et conduit : comment les nettoyer et les réparer ?

Là où il y a de la fumée, il y a risque d’incendie. Mais un bon entretien de la cheminée peut réduire ce risque. Examinez-la une fois par an car, avec le temps, elle s’encrasse. Les briques deviennent lâches et les conduits se fissurent et se bouchent.

Ramonage Cheminee
© iStock

Ramonage

Les brûleurs et les calorifères en bon état font peu de suie. Toutefois, si vous utilisez votre foyer fréquemment, un bon ramonage s'impose au moins une fois par an (obligatoire pour l'assurance) et même davantage si vous brûlez du bois tendre. Le bois produit en effet une matière gommeuse et noire appelée créosote qui adhère aux parois de la cheminée. Elle réduit son tirage et peut provoquer des feux de cheminée, car elle est inflammable. Or, les feux de cheminée risquent de s'étendre à la toiture et aux maisons voisines.

Le ramonage est une opération pénible et dangereuse, puisqu'il oblige à monter sur le toit. Mieux vaut faire appel à un ramoneur. Il bouchera les ouvertures de la cheminée dans la maison, dégagera la suie et l'enlèvera avec un aspirateur. Procédez de la même façon si vous faites le ramonage vous-même.

La plupart des grandes surfaces de bricolage vendent une variété de brosses métalliques spéciales à long manche. Mesurez le diamètre du conduit à partir de l'âtre ou du poêle à bois et achetez une brosse appropriée. Si vous avez des doutes, achetez-en une plus grosse et taillez-la au besoin.  Brossez avec soin chaque conduit. Enlevez les tuyaux de poêle si c'est praticable et nettoyez-les avec une brosse ronde spéciale.

Quand vous avez bien brossé toutes les surfaces internes des cheminées, conduits et tuyaux, dégagez les ouvertures et nettoyez à l'aspirateur. Commencez par l'ouverture la plus haute dans la maison ; de la sorte, si vous délogez un peu de suie, vous la retrouverez plus bas.

Réparation de la brique

Si la cheminée traverse la maison, examinez-la partout où c'est possible, et surtout au grenier. Demandez à quelqu'un de lancer un fort faisceau lumineux dedans ou de faire brûler du papier dans le foyer pendant que vous vous postez au grenier. Si vous apercevez de la lumière ou de la fumée, c'est qu'il y a une fissure. Réparez-la avec du mortier réfractaire. Remplacez les briques tombées ou endommagées.

Par mesure de précaution, les nouvelles cheminées portent un revêtement interne en céramique. Si votre cheminée a plus de cinquante ans, elle n'a sans doute pas de revêtement et présente plus de risques. Demandez à un maçon de vous poser un revêtement ou de glisser une cheminée préfabriquée en métal dans celle qui est déjà en place.

Aucun commentaire à Cheminée et conduit : comment les nettoyer et les réparer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires