Bouffées de chaleur après 65 ans : comprendre ce phénomène

Les bouffées de chaleur sont un phénomène particulièrement désagréable, résultat d’une intense et soudaine chaleur ressentie au niveau du visage et du cou mais aussi du thorax. Cela arrive de façon brutale et peut persister pendant plusieurs secondes ou même plusieurs dizaines de minutes avant de s’estomper, naturellement. Quelles sont les causes des bouffées de chaleur ? Y a-t-il des solutions pour lutter contre cette manifestation gênante ?

Bouffées De Chaleur Ménopause
© istock

Comprendre les bouffées de chaleur

Les bouffées de chaleur sont plus fréquentes chez les femmes que chez les hommes. Elles peuvent vite devenir gênantes au quotidien et constituent un trouble physique particulièrement pénible.

Également appelées, parfois, « sueurs nocturnes », ou encore simplement liées à la transpiration, les bouffées de chaleur se traduisent par une sensation d'intense chaleur subite et passagère au niveau du cou et du visage surtout, même si cela peut s'étendre au thorax dans certains cas. Souvent, elles s'accompagnent de frissons et de sueurs.

Quelles peuvent en être les causes ?

Les causes des bouffées de chaleur sont en grande partie hormonales. Principalement, on parle de bouffées de chaleur au moment de la ménopause, période de la vie d'une femme qui entraîne de grands bouleversements hormonaux. Les œstrogènes, soit les hormones ovariennes, qui aident à la régulation de la température du corps, sont en nette diminution, ce qui fait que le mécanisme de régulation peut être défaillant.

La grossesse peut également induire quelques changements hormonaux à l'origine de la dilatation de petits vaisseaux sanguins sous la peau soit des bouffées de chaleur. Néanmoins, une grossesse est bien rare après 65 ans...

Une hyperthyroïdie peut aussi provoquer des sueurs. La thyroïde, petite glande située à la base du cou et secrétant des hormones nécessaires au bon fonctionnement de l'organisme, travaille trop, ce qui peut entraîner une surproduction de chaleur et donc des bouffées de chaleur. Il convient de faire surveiller régulièrement sa thyroïde, d'autant plus si vous avez des prédispositions à l'hyperthyroïdie.

Un déséquilibre hormonal peut aussi survenir en cas d'hypoglycémie. Cela peut provoquer des bouffées de chaleur. En effet, le taux de sucre dans le sang diminue et l'organisme doit alors compenser ce manque de sucre en produisant une substance qui augmente la transpiration. L'hypoglycémie peut toucher des personnes souffrant de diabète, d'une intolérance au glucose ou d'une maladie du pancréas, par exemple. Ces personnes peuvent  être plus facilement sujettes aux bouffées de chaleur.

Certains traitements, notamment concernant le cancer du sein, peuvent provoquer des bouffées de chaleur. Sont en cause les traitements anti-œstrogéniques et la chimiothérapie.

Bouffée Chaleur Après 65 Ans
© istock

En plus des différentes raisons liées aux hormones, les bouffées de chaleur peuvent aussi être induites par des allergies, certaines intolérances alimentaires, une mauvaise alimentation ou une hygiène de vie pas assez équilibrée (trop d'aliments épicés, de caféine, de tabac ou de sel notamment). En cas de stress ou de crise d'angoisse, il n'est pas rare que la transpiration augmente également.

Les sueurs nocturnes peuvent avoir plusieurs conséquences néfastes, en plus d'être très pénibles. En effet, elles peuvent jouer sur la qualité du sommeil et donc engendrer une grande sensation de fatigue, de stress ou de surmenage. De plus, cela peut vite devenir gênant si les bouffées de chaleur apparaissent en public.

Cela peut aussi devenir très inconfortable car après une bouffée de chaleur, il est possible de ressentir un refroidissement important et un grand inconfort dû à l'écart de température subi par le corps. Dans certains cas plus extrêmes, cela peut conduire à une hypothermie (la température est en dessous de 35°C) ou à une fièvre (la température monte au-dessus de 38°C).

Existe-t-il des solutions efficaces pour lutter contre les bouffées de chaleur ?

Il est possible de prévenir ou de soulager les bouffées de chaleur avec de petits gestes assez simples. Il faut tout d'abord pratiquer de manière régulière une activité physique. Le sport permet de réguler votre organisme tout en le maintenant en forme. Faire du sport permet de lutter contre bien des désagréments et il est particulièrement recommandé pour les seniors. Marche, natation ou encore vélo, à vous de choisir l'activité qui vous correspond le plus (et qui ne présente aucun risque pour votre santé).

Éviter les bouffées de chaleur passe aussi par retrouver une alimentation saine. Évitez l'alcool en excès et les aliments trop épicés. Rééquilibrez vos repas en tablant sur des fruits et des légumes frais. Vous pouvez en parler avec votre médecin ou essayer de voir une nutritionniste qui saura vous conseiller le meilleur régime alimentaire adapté à votre âge et à vos différentes pathologies.

Le stress est un facteur important dans bon nombre de pathologies et il induit aussi des bouffées de chaleur. Il faut donc apprendre à se détendre. Méditation et yoga sont vos meilleurs alliés.

Un médecin peut aussi vous prescrire quelques traitements en cas de bouffées de chaleur dues à un changement hormonal. Il est également possible de passer par les médecines dites alternatives comme l'acupuncture, l'homéopathie ou la phytothérapie pour lutter contre les sueurs.

Ménopause Sexualité Femme
© istock

Les hommes sont aussi concernés !

Eh oui, messieurs, les bouffées de chaleur peuvent aussi vous embêter. Mais c'est un phénomène alors plutôt lié à un traitement médicamenteux.

Si vous êtes traité pour un cancer de la prostate métastatique, par exemple, vous pouvez souffrir de bouffées de chaleur régulièrement. Le traitement bloque effectivement la testostérone, ce qui induit une sorte de « castration chimique ». Les bouffées de chaleur peuvent être stimulées par la chaleur ou encore la consommation d'alcool ou de café. Un traitement de compléments alimentaires à base de pollens peut être proposé.

Le taux de testostérone a tendance à baisser avec l'âge et cela peut entraîner une « andropause » soit un déficit en testostérone lié à l'âge. En moyenne, 6% des hommes entre 55 et 90 ans sont touchés.

Plus étonnant, les différents traitements des troubles de l'érection, comme le Viagra, peuvent aussi provoquer une rougeur du visage. Cela passe souvent pour une bouffée de chaleur. Il s'agit en fait d'une vasodilatation au niveau du visage mais sans les sueurs associées aux bouffées de chaleur.

Pour les hommes, le stress et l'anxiété peuvent déclencher un phénomène semblable aux bouffées de chaleur. C'est alors sans gravité.

JDS
75

A lire aussi :

Aucun commentaire à Bouffées de chaleur après 65 ans : comprendre ce phénomène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires