L’insuffisance cardiaque chez les personnes âgées

L’insuffisance cardiaque est l’une des causes principales d’hospitalisation chez les adultes et elle peut toucher tout particulièrement les personnes âgées. Ce sont près de 15% des plus de 80 ans qui décèdent chaque année. Il est donc primordial de bien reconnaître les symptômes d’une insuffisance cardiaque pour pouvoir la soigner et même la prévenir. 

Insuffisance Cardiaque Personnes Agées
© iStock

Qu'est-ce que l'insuffisance cardiaque ?

L'insuffisance cardiaque est une dysfonction du muscle cardiaque. En effet, ce dernier peine à pomper assez de sang pour alimenter tout l'organisme. Lorsque le cœur est sain, les veines transportent le sang, qui contient moins de dioxygène, depuis les organes vers le côté droit du cœur. De cette façon, le sang est pompé par l'artère pulmonaire et réoxygéné par les poumons. Ensuite, le sang circule vers le côté gauche du cœur puis est expulsé du ventricule vers l'aorte pour ensuite être redistribué dans tout le corps.

Certaines maladies pouvant toucher les seniors, à l'image de l’insuffisance coronarienne (un rétrécissement d'artère dans le cœur) ou l'hypertension artérielle peuvent affaiblir le cœur ou même épaissir les parois des ventricules. Si le cœur trouve des moyens de compenser et de garder le même débit cardiaque, petit à petit, ces changements peuvent l’empêcher de réguler sa fréquence ou son débit de manière correcte. C'est cela, l’insuffisance cardiaque. Cela se manifeste d'abord lors d'un effort car le muscle cardiaque travaille plus dur. Mais, au fur et à mesure, cela peut aussi arriver au repos. Cela peut concerner tout le monde, même si les personnes âgées sont particulièrement touchées.

Plusieurs types d'insuffisance cardiaque peuvent être notés. Les symptômes peuvent différer, selon le côté du cœur qui est touché :

  • l'insuffisance cardiaque gauche : qui touche donc le ventricule gauche. De fait, il n'y a pas assez de sang oxygéné envoyé dans l'organisme. Elle peut être systolique (les parois ventriculaires s'amincissent, ont du mal à se contracter et à pomper le sang) ou diastolique (les parois ventriculaires s'épaississent, les ventricules deviennent moins flexibles, rétrécissent, ce qui empêche le cœur de se remplir de sang). La conséquence directe est que les poumons se remplissent de sang ce qui entraîne une grande fatigue et des difficultés à respirer.
  • l'insuffisance cardiaque droite : qui touche le ventricule droit. Cela arrive souvent suite à une insuffisance cardiaque du côté gauche ou à une maladie pulmonaire (comme une embolie ou une bronchite chronique). Le cœur peine alors à pomper le sang vers les poumons où a normalement lieu la réoxygénation. Le sang non oxygéné retourne dans le ventre, les jambes et les pieds, ce qui peut entraîner des gonflements des jambes, des chevilles et du ventre.

Les différents symptômes

Les symptômes de l'insuffisance cardiaque les plus fréquents sont les mêmes chez les seniors comme chez les personnes plus jeunes. Cela comprend :

  • un essoufflement ou une difficulté à respirer qui survient aussi bien au repos qu'en cas d'effort, allongé ou assis,
  • toux chronique ou respiration sifflante,
  • fatigue,
  • étourdissements,
  • jambes gonflées,
  • nausées,
  • perte d'appétit,
  • des douleurs au foie,
  • fréquence cardiaque élevée ou irrégulière, des palpitations,
  • désorientation ou confusion, des troubles de la mémoire,
  • problème de concentration,
  • prise de poids rapide et inexpliquée,
  • des problèmes de libido.
Insuffisance Cardiaque
© iStock

Poser le diagnostic

Il convient de passer un examen clinique pour diagnostiquer l'insuffisance cardiaque. Les antécédents médicaux sont étudiés et un examen physique complet est nécessaire avant de réaliser des tests plus approfondis. Pour vérifier l'insuffisance cardiaque plus en profondeur, il est possible de passer :

  • un électrocardiogramme : il s'agit d'un examen qui enregistre l'activité électrique du cœur. Il peut déceler une éventuelle arythmie cardiaque, une tachycardie ou même les séquelles d'un infarctus,
  • une échographie cardiaque ou échocardiogramme : qui mesure la fraction d'éjection du ventricule (ce qui indique la capacité du cœur à pomper le sang) et permet de révéler d'éventuelles anomalies dans la structure du cœur,
  • une radiographie thoracique du cœur et des poumons : pour vérifier qu'il n'y a pas d'anomalie au niveau du cœur ni de congestion pulmonaire. Chez les personnes âgées, c'est plus problématique car une maladie pulmonaire chronique ou des malformations de la colonne vertébrale peuvent fausser les résultats,
  • un dosage du BNP : le taux de BNP dans le sang est plus élevé chez les personnes touchées par une insuffisance cardiaque.

Il est aussi possible de faire des analyses de sang pour rechercher du cholestérol, ou la preuve de dysfonctionnements aux niveaux rénal ou hépatique.

Prévenir l'insuffisance cardiaque chez les seniors

Certains facteurs peuvent augmenter les risques d'insuffisance cardiaque chez les personnes âgées comme l'hypertension artérielle, les maladies coronariennes, le diabète, un infarctus, l'obésité, certains médicaments, le tabac, l'alcool, le sédentarisme ou une alimentation riche en sel.

Il est donc important d'agir sur les facteurs de risques liés au mode de vie, d'adopter une alimentation saine, de limiter ses apports en sel. L'alcool et le tabac sont à éviter. Il faut tenter par tous les moyens de faire baisser son taux de cholestérol et de le maintenir. C'est la même chose avec la tension artérielle.

Il convient aussi de mettre en place une activité physique régulière. La marche est tout à fait indiquée car elle stimule à la fois le cœur et les vaisseaux sanguins.

Aucun commentaire à L’insuffisance cardiaque chez les personnes âgées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires