Les problèmes urinaires des seniors

Sujet tabou s’il en est, les problèmes urinaires peuvent pourtant toucher l’ensemble de la population. Cependant, plus le temps passe et plus ils peuvent être fréquents. En effet, ce sont plus de 2 millions de personnes de plus de 65 ans qui peuvent souffrir d’incontinence urinaire, selon les chiffres publiés par l’Assurance Maladie. Les troubles urinaires peuvent avoir, pour les seniors, des conséquences importantes tant sur leur vie quotidienne que sur leur vie sociale et familiale. Ce n’est pourtant pas une fatalité ! Quels problèmes urinaires peuvent rencontrer les seniors ? Quelles en sont les causes ? Les traitements ? On vous en dit plus.

Probleme Vessie Senior
© istock

Quels peuvent être les problèmes urinaires des seniors ?

L'appareil urinaire étant un vaste système de filtration, il peut facilement être victime d'infections, de maladies ou même de malformations. Il est possible de citer quelques uns des problèmes urinaires les plus fréquemment rencontrés, surtout chez les seniors.

L'incontinence

L'incontinence, ou fuite urinaire, peut être le résultat, chez les seniors, d'un handicap physique ou bien mental qui entraîne une perte de l'autonomie. Il existe plusieurs types de fuites urinaires :

  • l'instabilité vésicale : due à la contraction involontaire de la vessie. Cela entraîne des fuites urinaires imprévisibles ou bien des envies d'uriner pressantes et nombreuses, surtout durant la nuit,
  • l'incontinence d'effort : elle est due à une faiblesse des muscles de la vessie (les sphincters) qui aident à bloquer ou débloquer l'urine. Les fuites urinaires peuvent se manifester lors d'un effort exerçant une pression dans le bas-ventre comme un éternuement, une toux, une activité sportive ou même le rire. L'incontinence d'effort est plus fréquente chez la femme,
  • la miction par regorgement : cela est lié à un mauvais fonctionnement de la vessie. Celle-ci se vidange régulièrement involontairement et sans besoin.

La dysurie

Il s'agit d'un dysfonctionnement de l'évacuation de l'urine. Elle peut se manifester de plusieurs manières :

  • soit la miction (c'est-à-dire l'évacuation de l'urine) requiert un délai anormal de plusieurs secondes
  • soit la vessie met du temps à se vidanger, symptôme qui apparaît normalement avec l'âge. Mais si la miction dure plus d'une minute, alors il s'agit bien de dysurie
  • soit la miction se fait par intermittence et demande des efforts pour reprendre
  • soit, pour finir, l'évacuation de l'urine est douloureuse, ce qui peut être le signe d'une infection des voies urinaires.
Medecin Problemes Urinaires Senior
© istock

La pollakiurie

La pollakiurie se traduit par le fait d'avoir souvent besoin d'uriner, à une fréquence anormale et en petites quantités. Les symptômes peuvent aussi bien se manifester le jour que la nuit. Elle est particulièrement fréquente chez les femmes âgées et peut être due à une contraction anormale de la vessie. Chez les hommes, la pollakiurie est le plus souvent due à des troubles de fonctionnement de la prostate ou encore à un rétrécissement de l'urètre.

Le blocage urinaire

Cela se traduit par une rétention aiguë de l'urine et une difficulté importante voire une impossibilité d'aller aux toilettes. Ce problème urinaire est particulièrement douloureux et doit conduire à un traitement en urgence. Il est alors nécessaire de drainer la vessie grâce à une sonde ou à une ponction pour soulager le patient.

D'autres troubles urinaires peuvent également être cités comme :

  • L'hématurie. Cela inclut la présence de sang dans les urines. Il faut absolument consulter un médecin.
  • L'oligurie. Ce problème urinaire se traduit par une diminution volumique des urines. Pour parler d'oligurie, il faut que le volume urinaire soit de moins de 500 millilitres par jour.
  • La polyurie. Cela se traduit par une augmentation volumique des urines. Contrairement à l'oligurie, le volume urinaire dépasse les 3 litres par jour lorsque la personne souffre de polyurie.
  • L'anurie : se traduit par l'absence d'urine dans la vessie.
  • Le résidu post-mictionnel. On parle de résidu post-mictionnel lorsque des urines résiduelles restent présentes même après la miction.
  • L'urine trouble. Il s'agit là de la constatation d'une coloration anormale des urines.

Certaines pathologies neurologiques peuvent être à l'origine des troubles urinaires comme le diabète, la sclérose en plaques, les accidents vasculaires cérébraux ou même les lésions médullaires (touchant la moelle épinière).

À lire également : Comment lire un tensiomètre ?

Les traitements à envisager

Les problèmes urinaires chez les seniors sont souvent une source d'isolement social et familial et de repli sur soi. C'est également la troisième cause d'entrée dans une institution pour personnes âgées pour une meilleure prise en charge. Pourtant, les problèmes urinaires ne sont pas une fatalité et il existe des traitements pour les soulager et même les traiter.

Le diagnostic médical est nécessaire

Avant toute chose, il est absolument primordial que la personne âgée souffrant d'un trouble urinaire soit prise en charge par un médecin. Le personnel médical met en place un entretien avec la personne pour connaître les origines des problèmes urinaires ainsi que leur contexte.

Ensuite, le personnel médical propose divers tests, via une bandelette urinaire permettant de diagnostiquer et de surveiller certaines pathologies liées à l'appareil urinaire comme les infections.

Protection Fuites Urinaires Senior
© istock

Les divers traitements

Une fois que le problème urinaire a été diagnostiqué, il peut être traité par plusieurs solutions, notamment en ce qui concerne l'incontinence, le trouble le plus répandu chez les personnes âgées. Cela comprend :

  • la rééducation : elle est surtout utile pour renforcer les muscles du plancher pelvien (rééducation périnéale) mais elle peut comprendre une rééducation de la marche, visant à accéder aux toilettes plus rapidement et facilement,
  • les médicaments qui peuvent inclure un simple traitement hormonal local,
  • les traitements chirurgicaux, dans les cas les plus importants. Cela peut inclure la pose d'un pacemaker vésical qui agit au niveau neurologique, la pose d'un sphincter artificiel, ou bien des injections intra-urétrales, la mise en place, chez la femme d'un ballon en silicone limitant les fuites urinaires. L'injection de botox est aussi possible et même très efficace pour régler certaines formes d'incontinence urinaire.

En plus de ces divers traitements, il peut être conseillé d'utiliser des protections absorbantes pour permettre aux seniors de retrouver une vie sociale et familiale normale, de sortir de chez eux et d'avoir des activités culturelles et même physiques sans craindre d'avoir des fuites urinaires.

JDS
146

A lire aussi :

Aucun commentaire à Les problèmes urinaires des seniors

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires