Opération du ménisque après 50 ans : ce qu’il faut savoir

Bien souvent malmenés lors de certaines pratiques sportives ou tout simplement usés à cause du temps qui passe, les ménisques peuvent occasionner de nombreuses douleurs aux genoux. Le traitement desdites douleurs est différent selon l’âge de la personne qui souffre mais aussi de la nature de la lésion. Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’opération du ménisque après 50 ans.

Operation Menisque Genou
© istock

Lésion du ménisque : que faire ?

Avant toute chose, en cas de lésion du ménisque, il convient de mettre le genou au repos. Parfois, une attelle peut être nécessaire, pour immobiliser le genou. Parfois, des médicaments contre la douleur peuvent être prescrits et dans certains cas plus graves, la chirurgie est envisagée.

Si vous pensez que votre ménisque est abîmé ou trop usé, il y a quelques gestes qui peuvent être effectués pour éviter d'aggraver la situation. En effet, il est conseillé d'arrêter le sport ou l'activité physique que vous pratiquez. Cela risque d'aggraver la lésion et d'occasionner des dégâts irréversibles. Il faut aussi mettre votre jambe au repos et éviter de vous appuyer dessus. Pensez à la glace ou à une bombe de froid pour diminuer l'inflammation, surtout si votre genou est gonflé ou douloureux. De même, vous pouvez surélever votre jambe si le genou gonfle.

Pourquoi c'est risqué après 50 ans ?

Le ménisque est un cartilage du genou particulièrement fragile et il peut être plus dangereux d'avoir des lésions à ce niveau-là lorsque l'on prend de l'âge car l'usure des ménisques est plus importante et qu'il est moins simple de réparer ce phénomène. L'opération est plus rare pour ces mêmes raisons. En effet, à partir de 50 ans, retirer un ménisque pourrait provoquer une usure plus rapide du cartilage des os et de l'arthrose.

Certains seniors préféreraient néanmoins subir l'ablation de leur ménisque abîmé pour pouvoir reprendre une activité physique, comme lorsqu'ils étaient plus jeunes. Mais ce sont souvent des traitements non chirurgicaux qui sont préférés.

Genou Menisque
© istock

Traiter les lésions méniscales : traitement, chirurgie

La visco-supplémentation, un bon début

Lorsque les ménisques sont usés et douloureux, après 50 ans, il peut être envisagé un traitement à base d'infiltrations intra-articulaires, bien que cela soit de plus en plus rare. Aujourd'hui, on met plutôt l'accent sur la visco-supplémentation. En somme, ce traitement consiste à injecter un produit dans le genou, comme de l'acide hyaluronique, qui va redonner de la viscosité au liquide synovial, soit le liquide présent à l'intérieur du genou. Ce traitement permet de prendre soin de l'usure du cartilage et à la personne de mieux tolérer les douleurs. Ces injections ne réparent donc pas les cartilages mais soulagent les douleurs. Il faut effectuer ce traitement une fois par mois pendant trois mois. L'effet de ce type d'injections peut durer entre 6 mois et un an. Après ce délai, il est nécessaire de renouveler l'opération, car les douleurs ont tendance à revenir.

La chirurgie lorsque nécessaire

Si, malgré les injections, les douleurs persistent, alors l'arthrose n'est peut-être pas la seule cause. Il se peut qu'une partie du ménisque soit déchirée et même bloquée à l'intérieur du genou. Dans ce cas, seule l'opération chirurgicale peut être envisagée. Comme pour les patients plus jeunes, l'opération du ménisque pour un senior se réalise sous arthroscopie. Cela évite d'avoir à ouvrir le genou, comme c'était le cas autrefois. Il suffit de quelques petites incisions de moins d'un centimètre (deux ou trois en général) servant à faire passer les instruments et l'arthroscope (une caméra). Contrairement à ce qui se fait pour les patients plus jeunes, pour les seniors, il n'y a pas de suture du ménisque. L'opération se fait en ambulatoire et peut être réalisée sous anesthésie locorégionale ou générale, selon le souhait du patient. Durant l'intervention, l'état des cartilages est vérifié à l'aide d'une radiographie faite en position « schuss », soit le genou plié comme lors de la posture de ski qui porte le même nom. Le bon état des cartilages est la condition obligatoire pour que l'intervention apporte un vrai bénéfice au senior.

Il est conseillé aux seniors de ne pas se précipiter pour se faire opérer. En effet, les douleurs du ménisque peuvent s'estomper et même disparaître. Il faut parfois juste un peu de temps pour que le genou se règle (après un traitement par injection d'acide hyaluronique notamment) et trouve un nouvel équilibre.

Les suites opératoires

En général, les suites opératoires après une chirurgie des ménisques sont assez simples. Pas besoin d'atèle ou de canne. Il faut compter environ 6 semaines au minimum pour que le senior puisse reprendre une activité sportive douce.

Il faut consulter un médecin en cas de :

  • fièvre supérieure à 38°C,
  • douleur qui s'intensifie, au genou, au repos et avec une sensation de chaleur ainsi qu'une rougeur locale qui peut faire penser à une infection de l'articulation du genou,
  • problèmes de cicatrisation,
  • signes de phlébite (comme un gonflement du mollet et une douleur)

JDS
160

A lire aussi :

Aucun commentaire à Opération du ménisque après 50 ans : ce qu’il faut savoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires